L'art du repoussage sur métaux se pratique depuis longtemps et n'est plus aujourd'hui maîtrisé que par quelques rares spécalistes. Il comprend un ensemble de procédés de formage utilisés pour la fabrication de corps creux à symétrie de révolution aux formes plus variées. Le travail des métaux est pratiqué sur une sorte de tour appelé "tour à emboutir ou à repousser". Les outils nécessaires à cet effet sont fabriqués dans les règles de l'art et à des conditions très avantageuses, en bois dur ou en métal, dans l'atelier même de l'entreprise.

Contrairement au tournage des métaux, le repoussage n’entraîne aucune perte de matériau. Sa précision est surprenante et il permet en outre de réaliser des pièces en petits volumes. On trouve des pièces repoussées dans de nombreux domaines, par exemple dans les ménages (casseroles), l’art, les objets décoratifs, la fabrication d’instruments de musique et l’industrie.

Le repoussage que le grand-père Johann Eichler effectuait entièrement à la main voilà 90 ans s’appuie désormais sur les machines CNC les plus modernes. Certaines pièces ne peuvent toutefois être réalisées qu’avec une grande habileté et à la force des bras.